Salle du Conseil du Tria Regna


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RP : La plus grande guerre qui fut vue en Aragon.

Aller en bas 
AuteurMessage
Monseigneur Tigurius
Admin
avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: RP : La plus grande guerre qui fut vue en Aragon.   Ven 18 Jan - 4:50

Codex Vitae Tigurii

Chapitre Premier : Ascension du Tria Regna et grandes guerres Tiguriennes

Arius, Souverain de Soral, voyant la terre emplie de la multitude de son armée, franchit les hautes forêst d'Aragon et, en foulant les cols comme les plaines, s'enfonça en faisant sonner le corps du tria Regna à l'interieur des terres des Francs Aragonnais.
Et déjà, en y pénétrant, il frappe du glaive à tel point que l'avant garde des éclaireurs de Cyber, s'étant préparé au combat de l'autre coté de la coline de Sainte Madelaine est mise en fuite. Dieu seul connait le nombre de morts et mourrants qu'il y eut. Allors qu'Abd dir mustafa, chef défait de l'avant garde de cyber est en déroute, il en profite pour s'adonner au pillage des Eglises et Monastères du Comte Maximaruto, tout en détruisant palais et garnisons sur son passage.
C'est en abrégant les souffrances du susdit félon que le grand s'étais efforcé de poursuivre, qu'Arius appris de son escuyer qu'Aragon ne se trouvait plus qu'a une Centaine de lieux.
Après avoir fait marché son Ost durant encore quelques semaines et pacifié les régions septentrionnales d'Aragon, dont l'autorité de Mclarèz faisait défaut Que l'armée du roi-prêtre fut à vue des hautes tours de Volanges.

Pendant ce temps, Tigurius, qui si il était en difficulté à l'est d'ou l'intervention d'Arius, avait repoussé de Milliers de lieux les frontieres d'Aragon au sud et au Nord, en soumettant les populations Barbares. Et, en fondant villes et garnisons dans les contrées qui maintenant étaient entrée dans l'empire et la chrétienté,le grand Duc s'était procuré le plus grand empire qu'il fut vu depuis des siecles dans la région.

De retour à Volanges, le pieux fut troublé lors d'une ripaille non officielle par le susdit écuyer du Pontif de Soral. Mclarèz carloman, certainement le seul homme de l'assemblée à avoir su garder clairté en son esprit, imposa de cette facon si naturelle dont seul lui avait le secret le silence absolu.
D'une large et robuste carrure, le Patrice des Francs était d'une taille élevée, sans rien d'excessif d'ailleurs, car il mesuroit sept pieds de haut.Mclarèz avait , de grands yeux vifs le nez un peu plus long que la moyenne, de beaux cheveux blancs, la phisionnomie ferme et sévère. Le sommet de sa tête était couronné de lauriers. Aussi, donnait-il extérieurement, assis comme debout, une forte impréssion d'autorité et de dignité.
Il avait une démarche assurée, une allure virile. Sa voix était dure et sèche ce qui convenoit tout à fait à son physique. Doté d'une remarquable santé, il ne fut malade que lors des quatres dernieres années de sa vie.
Tigurius portait le costume nationnale d'Aragon. Paré d'un simple peplum ou d'une longue robe de lin pourpre, il avait une aversion pour les éxcés et autres mondanités. Il dédégnait les costumes des autres nations. Aussi Parfois cegnait-il une épéee ornée de pierreries, mais seulement les jours de grandes fêtes ou pour recevoir des ambassades étrangères.

Après avoir écouté la nouvelle decson hôte intimidé, et avoir murmuré quelques mots a l'oreille du référendaire Pépin, il se leva sèchement et quitta la salle du trône, au désespoir des leudes Aragonnais qui comprirent aussitôt que le temps des festivité avait pris fin.

Le Duc et Prince du Tria Regna s'en était allé acceullir son vieil ami, de la facon la plus simple qu'il soit accompagné d'une garde d'honneur réduite.
Une demi douzaine de cavaliers foulaient les sentiers royaux et malgré la pénombre on pouvait entendre les pas lourds de leurs montures à bout de souffle. Sur le baudrier de Mclarèz Carloman scintillait cependant la clef de la cité de Warens, nouvellement fondée que ledit seigneur alloit s'appréter d'offrir à l'archevèque.

Tigurius dont l'Empire était maintenant au bord de la ruine sut accrôitre la gloire de son règne en se conciliant l'amitié et le fidélitas fidès de plusieurs rois et divers peuples.
Il s'attacha par des liens si forts Tibère, roi de Cyrodiil, que celui-ci lorsqu'il écrivait à Mclarèz ou lui envoyait des ambassadeurs ne voulait jamais s'intituler que son fidèle. Sa manificence façonna tellement à ses volontés le roi Sylla qu'il ne l'appelait pas autrement que son seigneur, et se disait son dévot serviteur. On a encore de leur lettres ou témoignent en ces termes toute leur affection Maccharius Roi d'Aenaria et mâitre de presque tout l'orient.
Ces derniers eux aussi avaient à l'appel de l'Ost militaire maintenant fait par mclarèz, levé tout leur ban et arrière ban é étaient maintenant arrivés en Aragon ou leurs troupes s'étaient fonduent dans les rang Aragonnais.

L'armée qui se devait maintenant défendre Aragon était composée de plus de 85 000 hommes dont environ 20 000 avaient été mobilisés par les seigneur Tibère, Maccharius et Arius. De cette façon, tout espoir n'était perdu et la défaite d'Itserv était un optimisme permis.
D'autant plus que les Francs d'Aragon ont toujours eu énormément d'expérience au combat. C'est par eux, par la bravoure moult fois prouvée des gerriers Francs que le vaste Empire fut consititué. Et c'est seulement leur défaite qui poura le faire tomber.

La premiere Guerre Tigurienne fut facilement remportée au détriment du Seigneur Joce Lyrn. Cette guerre fut promptement terminée. Mclarèz Tint Joce assiégé longtemps, et la guerre une fois commencée ne s'en desista qu'après avoir contraint ce roi de se rendre à discretion, chassé du royaume de ses père et fut même exilé en dalmatie avec son fils, en qui les habitants de Corwin paraissaient tourner toutes leurs éspérances.
Il donna pour tenir le pays et pour faire sentir sa force le susdit royaume à son fils Pépin qui tenait également en bénéfice la principauté vassale de la luthumière.

De toute ces guerres, la deuxieme fut celle contre les royaumes périphériques de Boysalex, Maximauruto et de Darkstorm. Lesquels furent tous en même temps intégrés. Il croyait pouvoir l'achever promptement mais ne reçut aucune aide extérieure. De plus les distances qu'il avait a parcourir pour imposer la démocratie se révélèrent énormes.
Il lui fallu pour ce faire, en tout deux années.

Cette guerre finie, la guerre contre Clermou qui paraissait suspendue, recommença. Aucune ne fut plus longue, plus cruelle et plus laborieuse pour les francs. Clermou ainsi que la plupart de ses sujets, naturellement féroces, adonnés au culte des faux dieux, et ennemis de nôstre religion n'atachaient aucune honte à profanerou à violer les lois divines et humaines.
Une foule de cause pouvait troubler journellement la paix. Le pillage et l'incendie se renoulelait sans cesse du côté de la frontiere aragonnaise. Les francs en furent si irrités qu'ils résolurent de ne plus se contenter d'user de représailles mais de déclarer la guerre ouverte. Cette guerre dura 3 ans, sans intéruption, se fit des deux parts avec une grande animosité, mais fut beaucoup plus funeste aux sujets de clermou.
Elle eût pu cependant finir plus tôt si la perfidie de Clermou ne l'eût permise.
Il est difficile de dire combien de fois, vaincus et suppliants, ils s'adonnèrent aux volonté du saint Dux francorum, promirent d'obéir à ses ordres, recurent les gouverneurs qui leurs étaient envoyés. Quelques fois mêmes abattus et domptés, ils consentirent à quitter le culte des faux dieux, à cracher sur leur relique et se soumettre au joug de la religion chrétienne. Mais autant ils se montraient faciles et empréssés à prendre ces engagements, autant ils étaient prompts à les violer et à parjurer.
Mais leur manque de fois ne put ni vaincre la magniamimité du roi et sa constante fermeté, ni le dégouter de poursuivre l'éxécution de ses projets.
A la fin, ayant battu et subjugé les plus constants a lui resister, cette guerre qui avait alors duré des annés pris fin aux conditions prescrites par le roi et accéptés par clermou. Un grande partie de son Royaume était desormais mouvance dircete d'Aragon.

Enfin c'est à la même époque qu'a l'extreme sud du continent il soumis les derniers réfractaires a la démocratie, relativement facilement, avec l'aide de dieu et la bonne volonté du seigneur Frankcool, et la défaite du Gastald Lunatik.

Par la suite le Tria Regna s'est tellement développé qu'il est maintenant violé par la sauvagerie du plus grand seigneur du monde : Le félon Itserv.
La férocité des franc restera quoi qu'il arrive légendaire, et cette derniere bataille qui reste encore à écrire restera gravée dans les esprits.


Dernière édition par le Sam 19 Jan - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tria-regna.actifforum.com
Monseigneur Tigurius
Admin
avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: RP : La plus grande guerre qui fut vue en Aragon.   Sam 19 Jan - 15:38

Chapitre Second : Premiere battaille : Arius et Tigurius VS Itserv.

Voila ou en était le royaume d'Aragon et le grznd tria Regna, dans toute sa magnificance. Mais l'Apogée comme toujours préceda la ruine.
Tout d'abord ce sont les cité de Boysalex au Nord de la vaste plaine d'Aragon qui tombèrent sous le joug du Tyran. En effet, malgré les vives recommandations du Duc tigurius, rien n'a été tenté de la part de Boysalex pour faire face à l'ennemi. Le félon pris de panique ravala sa fierté comme son honneur et fit parjure au serment qui le liait à tigurius et s'inclina devant l'arongant tyran qui lui fit mordre la poussière.

Le tragique épisode passé, les armées d'Itserv travèrsèrent d'une traite la plaine d'Aragon et a la surprise générale s'arrètèrent devant Warens, la magnifique. Joyaux de l'Architechture du Tria Regna, mélange subtil entre l'Architechture froide et massive des habitant de soral et la pierre chaleureuse et taillée en finesse des villes fondées par Mclarèz Carloman.
Cette ville fleuron du génie de la sainte alliance allait bientôt être sacrifiée sur l'autel de la vanité et du vice. Par deux fois cette ville tomba, par deux fois le sang des défenseurs coula et de profonde cicatrices furent taillées dans la pureté de la ville de Warens. Mais cette ville qui fut érigée par la force combinée du Saint Archevêque Arius et de notre Prince Tigurius par deux fois, ne sourit qu'a ces deux héros.
Itserv, jura à ce moment que lorqu'il prendrai enfin la cité maudite, il la détruirai, la raserai faisant tomber chaque pierre posée sur une autre.

à L'aube du 19 des Ores de decembre 801, le Tyran avait ammassé devant les hauts murs de Warens, une armée considérable. Il lanca sur les remparts, lors d'une premiere vague d'assaut, un total de 32 000 hommes ( comprenez 32 troupes ). De ces 32 000 guerriers, 23 000 étaient des cavaliers, issus de Noblesse et lourdement armés. Parmi leurs écuyer donc on pouvais trouver quelques 5 000 Spadassins et environ 4 000 miliciens dont les tâches étaient subaltèrnes.
La confiance d' Itserv était aveuglée par son arogance mais il ne savait encore que la fierté des soldats de soral était légendaire et leur motivation inébranlable.
La surprise pour le seigneur noir fut totale. Son assaut n'était pas suffisant, encore quelques uns des 8000 soldats d'Arius peuplaient encore les murs mais ils avaient surtout réussis à faire fuir leurs assaillants et avaient tués 9000 d'entre eux.

Malheureusement, les ressources qu'avait ammassés le chien d'infidel semblaient inépuisable et, ce dernier, touché dans ce qu'il appelait son honneur, relança sur la ville déjà épuisée par un long siège les forces qui avaient déjà été défaites en leur prométant de leur offrir le saccage de ladite ville.
Les pauvres défenseurs qui avaient su résister a des troupes plus de 6 fois plus nombreuses ne tenirent pas une deuxieme défèrlante. et en quelques heures, ont voyait sur les murs de la ville pendre des cadavres de soldats comme de femme d'enfant et de vieillards, crucifiés, évicérés écochés vifs pour certain. La population fut décimée des femmes volée devant les yeux de leurs enfants qui après furent sauvagement étripés.

L' outrage était insuportable pour Tigurius qui du fauts des remparts du palais de volanges, voyant de la fumée s'élever à Warens, avait deviné le carnage. 10 000 hommes dont 4000 cavaliers parmi lesquels moins d'un miller seulement étaient issus de noblesse furent envoyés sous les ordres du grand duc pour tenter de reprendre la ville. Ces hommes, étaient issus de la maigre garnison d' Arcis mais le courage des Aragonnais louagé depuis des siecles, à lui seul pouvait mettre en déroutes de puissantes ordres de barabares.
Cependant, elles savaient qu'elles allaient affronter le plus puissant seigneur qu'il soit et les exactions commises par les troupes du félons leur étaient cachées.
Contre toute attente, les Fiers Aragonnais prenant d'assaut les ruines de la ville dévastée, mirent en déroute, et ce en mous de trois heures, les guerriers du Despote de Cyber

A la fin du 19 des Ores de Decembre, l'Etendar du Tria Regna, flotait donc encore sur ce qu'il restait des ruine de l'ancienne capitale Episcopale de la region d'Aragon. Et même si la ville étaient maintenant plus peuplée de soldats que de citoyens, les survivant furent traité avec le plus d'egard possible et furent évacuée, par centaine deriere les remparts de volanges.

Itserv venait de terminer sa journée par une défaite alors que l'espoir étant mainteant permis en Aragon. L'espoir mais non la réjouissance car pendant ce temps des troupes du félon,irité par le courage des habitants de Soral, et encore plus nombreuses qu'a Warens aux dire des survivants avaient réduites à néant deux cités de l'Archevêque dans les contrée de Corsica.

Itserv avait tout de même compris, au terme de cette journée, que le Tria Regna est fort et sa motivation d'Acier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tria-regna.actifforum.com
Monseigneur Tigurius
Admin
avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: RP : La plus grande guerre qui fut vue en Aragon.   Dim 20 Jan - 2:03

Chapitre Troisieme : Prise d' Arcis.

Itserv, suite à sa premiere défaite faisait les cents pas dans la tente de son etat major. "Comment exterminer ces chiens qui me font les plus grands des affronts ?" Voila ce que le seigneur qui ne supportait la défaite ruminait sans cesse.
Et alors que le calme semblait revenu dans le quartier des officiers et que l'éxès de colère du barbare de Cyber commençait à s'estomper, ce dernier vociféra dans un grand cris :

-"Ces fils de chiens, ces salopards, d'ou venaient ils enfin ?!"
Un de ses homme lui répondit que comme tout le monde, il savait qu'ils venaient d'Arcis, laquelle s' était défaite d'une partie de sa garnison.
-" Je sais, je le sais bien incapable ! rétroqua Itserv qui se retourna vers sa carte d'Etat major. Alors continua -il, c'est à Arcis que nous fraperons une seconde fois !
- " Mais mon seigneur.., l'intérompis Abd - el Rahman, son plus fidèle général qui lui aussi avait eu à souffrir des héroïsmes de l'Archevêque Arius. Nous ne pouvons maintenant fondre sur Arcis alors que la ville de Warens n'est toujours pas soumise !
- Eh bien c'est pourtant ce que nous ferons, la ville est affaiblie est une partie de ses forces vives se trouvent à Warens. De plus, elle m'a fait affront, je ne peux laisser passer celà !!

L'ordre d'Itserv à peine promulgé, c'était déjà les 25 000 hommes qui lui restaient qui se dirigaient maintenant sur la ville au destin funeste d'Arcis.
Encore une fois, l'assaut fut général et ce sont quelques 23 000 Nobles accompagnés de quelques milliers d'ecuyers qui foncaient sur les murs d'Arics.
Arcis était l'une des plus ancienne villes de la contrée d'Aragon. D' age immémoriale, elle rayonnait par sa culture. En effet, de tout le royaume, c'est à Arcis que l'on trouvait les plus grandes et prestigieuses Académies. L'université qui fondée par le premier Roy d'Aragon, dont même le nom fut perdu était la plus en vue du pays à tel point que des sudistes venant de Versalys y inscrivaient leurs riches enfants. Les bibliothèques de la ville regorgaient aussi de parchemain, et de codex d'une merveilleuse qualitée qui provenaient des abbayes benedictines qui se multipliaient encore au sein du Castrum de la grande cité. Laquelle, allait maintenant sombrée dans l'ignorance, l'obscurantisme d'Itserv.

Si, Warens sut rester Aragonnaise à l'issue d'une dure journée de combat, et ce, grâce à la bravoure des Aragonnais Arciens et à l'ingénieusité du général le plus expérimenté qui les commandaient : l' Imperator Lepelletier de Danceny, Arcis tomba alors que le soleil était au zénith de sa course.

La bataille commença de bon matin, vers 6 heures le défilé des dizaines de
millier de guerriers Cyberiens avait déjà atteind les portes de la ville. Ceux ci, aidés de leurs machines, tout droit sorties de l'enfer tailladaient les murs de la cité qui n'avaient jamais eu à contenir un assaut de cet ampleur.
L' Heroïsme des habitants d'Arcis est pourtant à louanger, d'autant plus qu'aucun d'eux n'est encore vivant pour nous le conter.
La faible garnison d'environ 6 000 fit du mieux qu'elle pouvait et même si tous rendirent l'âme, il faut noter que le seigneur Itserv perdi pas moins de 5 000 hommes. dont plus d'un millier furent noble. Le grand seigneur de Cyber ne disposait maintenant plus que de moins de 20 troupes de Nobles. Il en perdi 12 sur 32 lors des deux premiers jours de lutte, et sur les front de Warens et d'Arcis, ne put faire tomber que la seconde dont les résèrves étaient au plus bas.
Est-ce suffisant pour gagner la guerre ? A l'époque, le seigneur noir lui même commençait à en douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tria-regna.actifforum.com
Aslan-Leonidas Maccharius
Maire du Palais Aragonnais
Maire du Palais Aragonnais
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 30
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: RP : La plus grande guerre qui fut vue en Aragon.   Dim 20 Jan - 6:23

Chapitre 4 : Tentative ratée.

Au même moment alors que tout espoir semblait revolu ,un cor retentit .

Aslan-Leonidas Maccharius , Fils du Nord Est arrivait aux portes d'Arcis .Les tambours battaient et la rage des soldats Aenariens retentissait dans la plaine du haut des collines d'ou ils arrivaient, ils etaient bien peu , mais il y a bien longtemps que la desorganisation regnait et ne sachant pas combien etaient leurs ennemis ,deciderent de tenter au moins de sauver leurs amis d'une fin de plus en plus proche.

" Aenariens ! Des masses de l'Enfer sont sortis les Cyberiens ! Votre liberté est liée au Royaume d'Aragon , au Tria Regna , et a nos alliances avec les peuples libres ! " Hurlait Maccharius d'une voix qui faisait fremir meme le plus valeureux de ses soldats.

" Hier nous priames pour nos ames ! aujourd'hui nous savons que Tous nous perirons jusqu'au dernier ! Mais pour chaque ennemi tombé un homme libre sera sauvé ! Faillirait vous ? " il s'interrompit et toute son armee reprit en coeur :

" Tous Nous perirons ! pour la goire eternelle , pour notre sang et celui de nos freres !
Tous nous perirons mais l'ennemi craindra , le retour eternel des ames d'Aenaria !"

Après ce cri qui resonnait jusqu'aux murailles de la Dechue Arcis , fleuron du Royaume d'Aragon , les milliers d'Aenariens hurlèrent de rage dans une langue ancestrale transmise uniquement entre Aenariens : " A MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORT"

Un coup de tonnerre a dix metres serait passé sous silence et l'ennemi craignait de voir la baniere noire et sang s'imposer sur les murailles fraichements conquises, Arius et Tigurius avaient en effet fait des merveilles et l'ennemi avait perdu nombre de ses guerriers les plus valeureux.

L'assaut fut lancé , les catapultes cachees derriere la colline firent voltiger leur charge mortelle jusqu'aux pans d'Arcis , les murs se noircissaient des flammes purgatrices que les Aenariens consideraient comme une benediction pour leurs ennemis qui avaient commis tant de fautes. Comme d'un seul homme la marée sang et or des soldats venus de tout l'Empire Maccharien s'elança , les portes de la ville , consolidée par des troncs d'arbre s fraichements coupés furent demolies dans un fracas epouvantable , quelques gardes ennemis perrirent mais le pire n'etait pas encore venu.

Itserv pris de panique sous les hurlements de haine qui habitaient les Aenariens , fils de Nemesis la deesse de la Vengeance, consulta son plus fidele general , Abd - el Rahman.

" Mon ami , aide moi beaucoup trop d'hommes ont peris , ces Aragonnais ne cesseront ils jamais ? ne comprendront ils jamais que nous leur apportons la lumiere liberatrice ?"

" Je crains fort que notre adversaire ne l'entendent pas de cette oreille , autant les hommes d'Arius et de Tigurius semblent etre diplomates , autant ce Maccharius de je ne sais ou , a l'air d'etre un barbare sans nom ."

au meme moment , Maccharius fit jeter par centaines par catapultes , les tetes des milliers d'eclaireurs qu'il avait trouvé sur son chemin. beaucoup de soldats avaient en effet peris sur le chemin de la bataille c'est pourquoi Maccharius avait put rallier si peu d'hommes a ses cotés. L'ennemi pris de panique recula des murailles et se refugia dans le fort interieur , bien mieux protégé.

La ville tombait aisément , Maccharius n'avait presque pas perdu d'hommes , environ deux tiers de la ville etaient deja sous son controle , il savourait son combat, car l'Autel de Nemesis serait richement decoré a son retour si la victoire l'accompagnait. Mais Dieu lui meme ne l'entandait pas ainsi...

Bien mal equipés mais fort nombreux , les cavaliers d'Itserv desormais au nombre de 20.000 arrivaient, Maccharius avait compris que sa defaite etait inevitable c'est pourquoi il utilisa ses dernieres forces pour s'acharner sur son ennemi , tous ceux qui passaient sous les coups des lances d'Aenarie etaient finis a l'épée , au sol meme, rien ne devait subsister de la corruption d'Itserv, seul le sang devait ruisselait pour irriguer la plaine.

A ce moment , on aurait meme put renommé Arcis "Arcis la Pourpre" tant les Macchariens prenaient plaisir a voir l'ennemi le supplier de rester en vie , mais la pitié n'etait prise en compte que pour les femmes en Aenarie , et ceux qui avaient tués tant d'innocents devaient connaitre le chatiment ultime dans la pire souffrance. les derniers gardes furent executés et accrochés par des lances aux murs de la Cité perdue , pour que l'ennemi comprenne qu'au retour des Aenariens, la Seconde Vengeance serait bien pire.

L'armee Macchariene, intacte, s'elança contre Itserv , qui surpris de tant de hargne, ne trouvait meme pas les mots pour qualifier la haine naturelle des Aenariens qu'ils eprouvaient pour ceux qui tentaient de s'attaquer a leurs terres, Itserv pris soin de reculer sa garde d'honneur afin d'eviter toute possible attaque personelle directe.

"... Huit milles ... contre vingt milles, notre retour sera marqué du sang de nos ennemis , et les arbres seront irrigués par celui-ci je te le promets, j'ai trouvé des femmes nues et decapitées , Mon ami , Tigurius, Arcis a vecu un moment d'Horreur qui m'attriste au plus profond de mon coeur ... je n'ai pas put empecher la population de se faire massacrer par l'Ennemi , des enfants , des vieillards... des hommes. tous morts, aucune famille ne devrait jamais connaitre cela , j'ai echoué ...
"

Telle etait la lettre de Maccharius au seigneur Tigurius , quelques milliers d'hommes perirent (environ mille cinq cents) mais l'armee de Maccharius etait defaite , la ville avait etait prise mais l'ennemi n'eut aucun mal a la reprendre, seul deux milles nobles purent sauver leur seigneur afin qu'il regagne ses terres et prepare son retour.

Itserv , satisfait de sa victoire ,crut etre acclamé par les gardes de la cité , mais il vit que leur nombre avait considerablement diminué , il pateaugeait dans des rivieres de sang qui descendaient jusqu'a la pliene depuis le haut de la cité. C'est alors qu'il trouva le corps d'Abd - el Rahman eventré, le coeur arraché et les yeux enfoncés , son fidèle ami , jamais plus ne serait la pour le conseiller desormais. une lettre signee de Maccharius lui meme etait accrochée a son casque et disait :

"Ordure Heretique ,
Je te livre les clés d'Arcis , anciennement "La Somptueuse" aujourd'hui par ta faute "La Pourpre" tu y verras de somptueuses architectures , mais aussi une population accueillante (il te suffira de rentrer dans certaines maisonnées pour le constater par toi meme" ton ami Abd - el Rahman s'y est fort distrait , je t'epargne les details , sache juste que je me suis bien amusé lorsqu'il priait pour sa vie et que le moins gradé de mes hommes l'as eventré avant que je ne lui dise qu'aucune remission n'etait accordée a ceux qui assombrissaient le ciel . Je prie pour tes hommes car si aujourd'hui ils sont vainqueurs , ils n'en sont pas rassurés pour autant , lorsque mon cor reentira de nouveau , je te le garantit , tu n'auras pas cette chance .

Aslan -Leonidas Maccharius , pour te bannir."

Itserv serait il fou de rage ou ferait il demi tour , la determination Aragonnaises lui ferait elle changer d'avis ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibère Rondenus Septim
référendaire
référendaire
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 30
Localisation : Valognes ( Manche)
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: RP : La plus grande guerre qui fut vue en Aragon.   Dim 20 Jan - 8:33

Chapitre 5: Quitte ou double?

"25000…"

C’est en effet ce que soupira une sentinelle Cyrodillienne, à quelques pas du Bivouac où son régiment était installé. Son regard se porta tout d’abord sur les milliers de feux qui brillaient sous le ciel étoilé, il se remémora les paroles de son Lieutenant qui lui disaient que Cyrodill avait mobilisé 25000 hommes pour reprendre Arcis au seigneur de Guerre Itserv. Ses yeux se posèrent ensuite sur les remparts D d’Arcis, jadis « La somptueuse », désormais « la Pourpre ». L’homme pouvait apercevoir au loin des torches Itserviennes patrouiller sur les murs de la forteresse.

A quelques dizaine de Bivouacs de là, Tibère Rondenus Septim tergiversait avec le Dux et princeps Francorum du Tria Régna, sur la stratégie militaire à adopter pour reprendre Arcis des mains de leur ennemi.
« Vois tu Tibère, nous devrions attendre, Itserv n’en restera pas à Arcis, il passera sans doute bientôt à l’attaque, il dispose d’une force suffisante, je pense donc qu’il faudrait attendre qu’il parte à l’assaut, il ignore les forces qui lui seront opposées, il ne passera pas et devra se replier à Arcis. Ce après quoi nous profiteront de sa faiblesse pour contre-attaquer et anéantir les forces restantes.

-Hum…une contre-attaque, c’est une bonne idée, mais ne m’avais tu pas préciser que la caserne d’Arcis fonctionnait à plein régime ? Je ne pense pas qu’Itserv attaquera tout de suite, c’est un fin stratège, il fera sans doute revenir des renforts par la rivière, en quantité immense, il prendra pas le risque de perde et de subir une contre-attaque, si nous n’agissons pas maintenant, il sera trop tard…

-Oui, tu as probablement raison, il faut agir vite. Nous savons qu’Itserv possède 22000 cavaliers, et nous ignorons si des renforts ont été mobilisés. Tu possèdes 25000 hommes et j’en possède près de 40000, tu mèneras tes hommes lors du 1er assaut, je ne pense pas que cet assaut suffise, ce pourquoi je mènerai mes armées lors de deux assaut suivants. Cela devrait suffire, sinon, je ne donne pas chère du Tria Régna… »

Après une longue discussion sur les formations à adopter, les hommes retirèrent, l’asaut avait été programmé pour 21h. A 21h, la plus grand bataillejamais livrée se déroulera, sur les remparts de d’Arcis la Pourpre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP : La plus grande guerre qui fut vue en Aragon.   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP : La plus grande guerre qui fut vue en Aragon.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grande guerre du Nord
» Mémorial des Braspartiates dans la Grande Guerre : 1917
» Mémorial des Braspartiates dans la Grande Guerre : 1916
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» La force des Uzumaki / Kushina Uzumaki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Salle du Conseil du Tria Regna :: Rp de campagnes :: Rp de croisades-
Sauter vers: